Archives de l'auteur: bloge2cstg

Une NOUVELLE ÈRE est POSSIBLE

Dans le cadre du projet GUYANE pour l’E2C de Grenoble nous avons vu des chapitres du film documentaire : DEMAIN
Des solutions simples sont proposées
pour les problèmes de l’environnement

En voici mon résumé

Problématique : DESTRUCTION DU MONDE
• Manque de ressources ( eau, pétrole etc…)
• De plus en plus d’humains pour de moins en moins de nourriture
• Les pays défavorisés ont beaucoup plus d’animosité envers les autres pays et cela peut provoquer des conflits

Solutions :
• Créer des ressources durables nécessaires à tout le monde
• Prendre la bonne direction, faire les bons choix (il nous reste 20 ans)

548785_detroit-la-nouvelle-terre-promise
DETROIT Fabrication de leur propre nourriture en plein milieu de la ville après l’effondrement du travail 1600 fermes urbaines

Chapitre 1 : AGRICULTURE

index
TODMORDEN Plantes comestibles dans des endroits passants

 

 

images
BEC HELLOUIN Ferme permaculture. Faire en sorte que toutes les plantes participent à l’écosystème, c’est une sorte de forêt naturelle

Chapitre 2 : ENERGIE

index
COPENHAGUE Transfomation du charbon en bio masse , éco quartier avec des éoliennes et panneaux solaires. Objectif : 2025 autonomie en électricité
images
SAN FRANCISCO 80% de déchets recyclés , si les personnes ne recyclent pas il auront droit à une amende. Le compost du recyclage sert aux fermes
images
REUNION Agrinergie (synergies entre production d’énergie et agriculture) . Des détenues apprennent la culture des plantes.

Et si DEMAIN
était mieux
qu’ AUJOURD’HUI !!!!

Lisa

Visite du mondial des métiers

Mondial

Jeudi 2 février 2017, nous sommes allés visiter le Mondial des métiers.

Nous devions assister à des stands qui nous intéressent pour notre projet professionnel, ou juste pour découvrir les métiers du Mondial des métiers. Melike

Nous étions 10 stagiaires de l’e2c de Vienne.
A 10h00 je suis allé voir une conférence sur le contrat d’apprentissage au stand A1 jusqu’ à 11h30. Une dame nous a expliqué comment ça marche un contrat d’apprentissage. A 12h00 je suis allé manger avec les autres stagiaires, à 12h45 j’ai commencé à visiter des stands : je suis allé voir le stand des animaux, végétaux agroalimentaire services, après je suis allé visiter le stand de l’armée de terre et de l’armée de l’air, puis le stand transport logistique déménagement, le stand automobile camion, deux roues et aussi la marine nationale.
A 14h15 je devais aller voir le stand ateliers témoignages découverte des métiers de l’agroéquipement et maintenance mais je n’ai pas trouvé le stand D1. A 14h45 je devais aller voir le stand C27 et je n’ai pas trouvé le stand, du coup je suis allé marcher un peu pour découvrir les autres métiers: sapeurs-pompiers, industries et nouvelles technologies et l’armée de l’air. A 15h30 nous sommes partis du mondial des métiers.
J’ai aimé cette journée parce que je suis monté dans un modèle d’avion de chasse. Ailton

mondial2

Je suis allée à la conférence Emploi et Handicap. Ils nous ont parlé de Cap emploi, une « organisation » pour les personnes handicapées bénéficiaires d’une RQTH. Pour y accéder il faut être orienté par Pôle emploi. Lors du premier rendez-vous avec Cap emploi il y a 4 étapes, d’abord on fait un diagnostic de situation, ensuite on parle du projet pro et de l’orientation avec un handicap, puis le parcours de formation avec le handicap et pour finir la recherche avec un handicap.
Ils ont aussi dit qu’il y avait des référents « handicap » dans chaque mission locale et à Pôle emploi et pour finir ils nous ont donné les sites internet. Lisa

emploi handicap

Plusieurs métiers étaient au rendez-vous : allant de la chimie à l’armée passant par la faune et la flore, nous n’avions que l’embarras du choix. Des expositions et activités étaient proposées. En effet nous pouvions faire de l’escalade dans le cadre des métiers des sports, du jardinage au stand végétation ou bien des petites constructions de maisonnettes dans le BTP. Siham

1

J’ai fait quelques tours du mondial en m’arrêtant sur quelques stands comme les stands en relation avec les animaux (qui étaient intéressants et très complets) , l’univers de la banque et de l’immobilier qui je pense devait être important au niveau de mon projet professionnel et qui était nul car au stand de l’immobilier il n’y avait personne, juste un simple prospectus avec des formules de « stages » à prix exorbitants, au niveau de la banque ils ne proposaient pas grand-chose et il y avait trop de monde… Victoire

Durant la journée j’ai pu assister à différentes conférences dont le contenu était trop précis dans un domaine qui ne me concernait pas. Au fil de l’après-midi j’ai pu prendre différentes photos de plusieurs stands, tous plus intéressants les uns que les autres, comme le stand de maquillage dont le modèle évoluait au fil de la journée. Florian

2

Visite du centre de logistique du CHU, 26 Janvier 2017

Nous avons visité la plateforme logistique du CHU à Domène.
Elle a été ouverte en 2011 elle fait 9000 m2 et regroupe :
Le magasin de stock de l’hôpital.
L’imprimerie devenue centre éditique
Une zone de 3000m2 des archives médicales.

L’imprimerie :
Mr PETERIER nous a présenté son service
Il y a trois salaries à l’imprimerie :
un infographiste, deux opérateurs machines.
Il gère l’ensemble de l’impression des documents administrative de l’hôpital :
10 milles fiches de paye par mois, les congés payes, les livres de cours.
C’est l’infographiste qui reçoit les commandes des différents services de L’Hôpital
il programme les 5 machines
la mise sous plie,
la plieuse,
le perforatrice,
le massicot ,
l’agrafeuse de plus de 100 feuilles .

Plateforme Logistique :
Monsieur SANCHEZ, responsable du centre de logistique nous a présenté son service.
28 salariés, 5 activités.
Préparateurs de commande : 14 personnes qui préparent des commandes pour l’hôpital, pour la maternité par exemple : des couches, du lait en poudre, du gel anti microbe, des sondes, des tubes pour récupérer le sang des prises de sang, des compresses tout était stérilisé.
Il y avait aussi du Pepsi pour les personne âgées pour des troubles gastriques, des compotes, des jus de fruits, des produits pour l’hygiène, des petits pots pour enfants.
Réapprovisionneurs : 2 personnes qui utilisent des engins pour gerber en hauteur nécessitant le cacess 3
Réceptionnistes : 5 personnes qui déchargent les camions, réceptionnent et contrôlent les colis puis les étiquettent pour qu’ils soient rangés
Hors Stocks : 2 personnes qui gèrent les produits exceptionnels
Retour : 1 personne

centre logitique

DSCN2860

 

 

DSCN2865

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les archives médicales :
Plus de 30 ans de dossiers administratifs

 

 

Visite du centre de formation de l’entreprise Caterpillar

caterpillar

Ce jeudi 17 novembre 2016, un groupe de stagiaires est allé visiter le centre de formation de l’entreprise Caterpillar. Nous avons été accueillis par une présentation générale de l’entreprise et de ses différents métiers sous forme vidéo. Suite à cela, nous sommes passés par groupe de 3, sur des simulateurs en peinture, soudure et de conduite de chariot élévateur. Puis cette visite s’est conclue par une photo de groupe. Cela a été très intéressant de découvrir cet univers, et en particulier les métiers de cette grande entreprise. L’accueil a été très chaleureux. Nous espérons que cette visite contribuera a suscité un intérêt pour ces métiers.

Visite au Musée de Grenoble

Lundi 14 Novembre 2016 nous sommes allés visiter avec les stagiaires de Voiron et la formatrice de Français Céline, l’exposition de Kandinsky au Musée de Grenoble.

Vassily Kandinsky est un peintre né en 1866 en Russie et mort en 1944 en France. Il avait donc 3 nationalités : Français, Russe et Allemand.
Il a été le créateur de l’Art Abstrait et était inspiré par la musique et les sciences.

Plus qu’un peintre, il a fait des études de sciences économiques et avait un diplôme en droit. Mais il était aussi compositeur de musique et dramaturge. Il disait retranscrire la musique et l’univers sur ses toiles. Pour lui chaque couleur correspond à un son, une saison, une humeur ou un instrument.

En période de guerre il peignait sur du carton, du bois, du papier kraft avec pour matière de la gouache, de l’huile, de l’aquarelle et de l’encre de chine car les matériaux étaient difficiles à trouver.
Kandinsky a été photographié sur son lit de mort entouré notamment d’une de ses plus célèbres toiles : Mouvement 1.

Au préalable nous avions parlé de Kandinsky en cours de Français et réalisé des peintures en nous inspirant de ses œuvres. Cela a été une introduction de notre visite au musée.

Marina B.
img_8518-2

img_8519-1

img_8520-2

img_8521-2

img_8522-2

Parc de la tête d’or

Les Girafes !
La Famille des Girafes !

Le 18/10/2016, nous sommes allés voir les animaux au parc de la Tête d’Or, nous avons commencé par les girafes, nous sommes rentrés dans l’enclos des girafes et nous avons nettoyé nos pieds dans un pédiluve pour ne pas transmettre de bactérie. Sébastien a appelé un ami soigneur animalier à lui qui travaille là-bas et qui nous a fait rentrer dans l’enclos des girafes.

Le soigneur animalier nous a présenté Kissa 37ans, doyenne des girafes. Il nous a expliqué la façon de vivre des girafes, comment elles dorment, ce qu’elles mangent pendant les saisons. Les girafes mangent de la bouillie d’avoine et de la luzerne. Elles ont 2 façons de dormir: soit elles dorment couchées ou bien elles se bloquent les nerfs pour dormir debout.

L’été, il doit faire minimum 12° et l’hiver minimum 15°dans l’enclos.

En sortant de l’enclos et en se dirigeant vers les fauves, le soigneur animalier nous explique son parcours scolaire pour être soigneur animalier, il a fait un deug biologie (bac+2).

Une fois arrivés à l’enclos des fauves, nous voyons une lionne et le lion se cache à l’intérieur. Le soigneur nous a expliqué leurs façons de vivre, comment ils dorment, ce qu’ils mangent. Ils mangent 3 kilos de poulet blanc par jour et 5 kilos de viande rouge par semaine.

Ensuite on s’est assis sur un banc et les formateurs ont parlé avec une ancienne formatrice de l’e2c qui vient d’accoucher et nous sommes rentrés à Vienne.

Cette sortie était plutôt cool dans l’ensemble, nous avons vu plein d’animaux et le pique-nique était une bonne idée.

 Stagiaire et Formateur E2C Isère
Stagiaires et Formateurs E2C Vienne

Visite de la cuisine centrale de Vienne

cuisine-centrale

Le Jeudi 19 Septembre, on a effectué une sortie à la Cuisine centrale de Vienne dans le domaine de la restauration. Les stagiaires et les formateurs se sont rejoints à la gare à partir de 8h30 pour prendre le bus et aller en direction de la cuisine centrale à Malissol. François Truchet, le responsable, nous a accueilli et nous a montré une salle où il y avait différents produits ménagers puis il nous a montré la blanchisserie des ouvriers qui ont une tenue par jour.

Il nous a aussi expliqué que la cuisine centrale prépare 1700 repas par jour pour les écoles maternelles et primaires, les maisons de retraite, ainsi que les centres sociaux, les crèches, et les repas à domicile.

Il nous a aussi expliqué qu’il y a 19 fournisseurs qui fournissent les différents aliments à la cuisine centrale, et 37 différents clients. Les repas se préparent principalement le matin pour le lendemain.A chaque plat donné à leurs clients le cuisinier prend des échantillons pour vérifier la qualité en cas de problème.

cuisine-centrale-2

Ils ont 2 chauffeurs qui conduisent un camion frigorifique, tous ceux qui travaillent à la cuisine centrale ont été embauchés par la mairie de Vienne. Les frigos sont contrôlés 24h/24 avec un système d’alarme, et ils ont un tapis pour la décontamination. Cette sortie était très intéressante car je ne pensais pas que le domaine de la restauration était aussi large, je croyais que la restauration ce n’était que des restaurants.

Voici quelques questions que nous avons pu poser à Monsieur Truchet :

Quel horaire peut effectuer un employé ? Les horaires d’un employé sont de 7h du matin jusqu’à 14h.
Avez-vous des relations avec les clients ? Oui, comme par exemple avec l’école primaire et les maisons de retraite.
Faut-il être rapide pour faire les repas ? Pas forcément il faut que l’ouvrier sache faire son métier par cœur.
Avez-vous beaucoup de matériel ? Oui on a pu observer qu’ils ont différents frigos ainsi que différentes cuisines pour chaque repas, par exemple une cuisine pour les plats froids puis une autre pour les plats chauds.
Combien y a-t-il d’employés ? La cuisine centrale embauche 29 employés au total : Cuisiniers, Chauffeurs, Employés de cantines, Employés administratifs.
Combien coûte un repas ? Un repas complet (entrée, plat, désert) coute 5,50 euros à la cuisine centrale.

Les stagiaires des groupes 15-04/16-02/16-03

cuisine-centrale-3

projet ROBOT (programmation)

Notre formateur Christophe souhaitait nous initier à la programmation robotique,
l’école de la deuxième chance de Grenoble a donc commandé un petit robot programmable afin de nous permettre de découvrir cet art.

Jeudi 29 Septembre 2016, nous avons reçu l’engin, Christophe nous a laissé l’opportunité de le monter nous même.
Après une bonne grosse demi heure d’assemblage minutieux, « la bête était prête ».

mbot

Pour l’instant, il s’agit d’un petit robot équipé de deux moteurs pas-à-pas pour les roues, ainsi que divers capteurs (ultrason et luminosité).
Nous pourrons à l’avenir intégrer d’autres capteurs tels que des capteurs de température, sonore, un gyroscope…

Nous avons pu le voir promptement en action grâce à un programme de tests lui permettant d’aller tout droit et grâce à ses capteurs, d’éviter les obstacles.

Prochaine étape: écrire le programme … .. .

PROJET CITOYENNETE : EGALITE HANDICAP

PROJET CITOYENNETE : EGALITE ET HANDICAP

Après la sortie à l’ APF nous avons pu réaliser un montage vidéo sur le sujet de l’égalité et du handicap (Projet Citoyenneté). Nous avons effectué une interview à l’APF, nous avons enregistré nos voix pour faire le montage, nous avons effectué un micro trottoir auprès de différentes personnes dans la rue et nous leur avons posé cette question : « citez moi les 5 premiers mots qui vous viennent à l’esprit quand je vous dis le mot handicap ».
Ensuite nous avons monté la vidéo, nous avons mis des photos, ainsi que des petits textes concernant l’APF et les 5 mots du micro trottoir.
Notre vidéo va représenter l’Isère pour le concours national !
C’était long et dur des fois mais nous avons tous bien travaillé, nous avons réussi cette vidéo et nous avons appris des choses sur la vie des handicapés.
J’ai bien aimé ce projet car j’ai appris les difficultés de la vie quotidienne des personnes handicapées, j’ai bien aimé monter la vidéo avec les autres stagiaires, c’était un travail d’équipe !

Benoît B

Sensibilisation au handicap

Mardi, le 21 juin, nous sommes allés à l’Association des Paralysés de France de Vienne pour rencontrer les  personnes en situation de handicap et faire un parcours en fauteuil roulant.

Tout d’abord, la secrétaire de l’APF, Mme Sophie Gonnet, nous a présenté les différentes activités de l’association. Puis nous avons regardé un court métrage qui expliquait les différentes difficultés que les personnes handicapées peuvent avoir dans la vie quotidienne. On nous a aussi expliqué que tout n’est pas adapté pour faciliter l’accès en fauteuil roulant: tous les transports en commun ne sont pas aménagés, tous les établissements publics n’ont pas de rampes d’accès pour les personnes en situation de handicap.

Ensuite, Le Président de l’AS Handivienne, M. Richard François, nous a expliqué la cause de son handicap: accident de voiture, qui lui a fracturé la colonne vertébrale en perdant ainsi l’usage de ses jambes. Mais son handicap ne l’a pas empêché de réussir dans sa vie professionnelle et personnelle. Il surmonte les difficultés chaque jour car il faut toujours aller de l’avant (« je survis bien », pour reprendre ses mots). Il nous a présenté son véhicule qui est adapté à son handicap. Quand il se trouve dans son véhicule il se sent comme toute autre personne car son handicap ne se voit pas.

Enfin, pour se mettre dans la peau d’une personne en situation de  handicap et pour comprendre une partie de ses difficultés, nous avons fait un parcours en fauteuil roulant.

« Ce n’est pas facile du tout de monter les petites marches. Au début j’ai hésité avant de monter sur le fauteuil roulant, mais je suis tout de même monté et j’ai fait un parcours que j’ai trouvé intéressant, mais difficile physiquement. Je pense que cela m’a apporté beaucoup plus de compréhension envers les personnes en situation de handicap et je pense que ce serait bien de leur rendre la vie et les tâches plus faciles en leur faisant des dons ou même de se porter volontaire aux sorties ou aux activités qu’ils font. »

« Nous nous sommes rendus compte qu’être handicapé peut être dur. »

« Je n’ai pas osé faire ce parcours, j’étais « bloqué » et je n’arrivais pas à faire le pas. »

Yossri, Anthony, Benoit

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA