Archives de l'auteur: bloge2cstg

Visite du Pôle Formation à Moirans

Visite du Pôle Formation des Industries Technologiques à Moirans

logo pole formation des industris technologiques

Nous sommes arrivés au centre de formation, on est allés dans une salle. Nous nous sommes présentés puis on nous a expliqué ce qu’étaient les métiers de l’industrie technologique.
Ensuite nous avons fait la visite des bâtiments. on a vu les salles de classe et les ateliers. Lorinda

20171114_145901
20171114_150906

Les accompagnatrices nous ont expliqué le fonctionnement du centre de formation et on a fait la visite. Il y a des ateliers de mécanique, électronique, chimie pour, par exemple, faire des parfums…

Puis on est remontés dans la salle de présentation. On nous a demandé si cela nous avait intéressé et si cela pouvait correspondre à notre projet. On nous a dit qu’il y avait des journées portes ouvertes. On nous a remercié d’être venus et nous sommes partis.

Pauline

Visite d’Arc en Ciel Recyclage

Le mardi 24 octobre nous sommes allés visiter l’entreprise Arc en Ciel Recyclage (centre de tri et de valorisation des déchets) à Bourgoin Jallieu, avec le responsable commercial Anthony DUCROUX. Nous avons pu voir les différentes étapes du tri et de valorisation de plusieurs matériaux.

Il existe deux sortes de valorisation des déchets :
– la valorisation matérielle, les déchets sont transformés pour servir à nouveau : ils sont recyclés.
– la valorisation énergétique, les déchets qui ne peuvent pas être recyclés sont soit incinérés (l’énergie de l’incinération est récupérée pour chauffer des bâtiments) soit enfouis pour récupérer les gaz que crée la décomposition des déchets.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’entreprise loue des bennes aux professionnels et aux particuliers. Ces bennes peuvent être louées à l’année et sont récupérées dès que l’entreprise le demande. Les camions arrivent avec les bennes pleines, passent sur une balance pour peser le poids total du camion avec les déchets, vident leur benne au bon endroit (métal, bois, plastique, carton…) puis repassent à vide sur la balance pour cette fois-ci avoir le poids vide du camion et de la benne pour ainsi en déduire le poids des déchets amenés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les tas de déchets récupérés sont triés par des agents de tri avec des grues à grappin. Le bois est trié en deux catégories, le recyclable et le non recyclable, puis broyé pour soit partir à l’incinération pour le non recyclable, soit être transformé en bois reconstitué. Les métaux sont triés par matière et alliage, les métaux ferreux ne sont pas mélangés aux métaux non ferreux, ils sont ensuite envoyés dans des fonderies pour être réutilisés.

Cette visite nous a bien plu et nous avons appris plein de choses.

Steven et Eléonore

Projet Gal’ô Féminin

DSCN3317PROENCA ANDREIA

Compte Rendu du 21 Septembre 2017

Nous sommes parties à 8h30 de l’école pour une première aventure qui à démarré à 09h30 aux Ecuries Du Centaure à Réaumont. C’est Magali, référente parcours, qui est venue avec nous.
En arrivant à l’accueil, on a été accueillies par Eve, une monitrice du centre équestre qui nous a présenté les chevaux ainsi que leurs pansages, puis comment leur mettre le licol, les protections, la selle, le filet, le tapis, les sabots, comment faire la voltige, comment leur faire bouger les épaules, ainsi que les hanches comment faire pour qu’ils reculent, et comment faire le nœud de longe.

On a appris à décoder les mouvements des oreilles. L’animal fait passer des tas de messages par ce biais : mécontentement, méfiance, peur, joie…

C’était un peu une entrée en matière pour nous familiariser avec le monde du cheval. Hormis Alicia, aucune d’entre nous n’était jamais montée sur un cheval. Et ça ne s’invente pas. Il faut les bonnes méthodes et les bons gestes pour ne blesser ni l’animal ni nous-même !

Ensuite, une fois qu’on a pu observer tout cela, on a pu faire la voltige, le pansage des chevaux, on a fait plusieurs exercices pour savoir les faire reculer, les faire tourner. Le cheval répond à des consignes qui passent par le toucher. Suivant qu’on le touche au niveau des épaules ou des hanches, il agira différemment.

On a pu profiter de ce beau soleil, ce qui ne gâche rien !
J’ai aimé cette première sortie qui m’a permis de me sentir à l’aise rapidement. La communication avec le cheval m’a fascinée.
Alicia a adoré la voltige : « Je n’en avais jamais fait ! Et la jument était gentille. J’avais déjà de bonnes connaissances éthologiques mais tout m’a intéressée globalement. »

Forum du recrutement à Vienne

Affiche-forum-recrutement-204x300 

Le mardi 26 septembre, nous sommes allés au forum du recrutement organisé par Pôle Emploi

à la salle des fêtes de la Place Miremont à Vienne où nous avons rencontré pour des entretiens  et

pour leurs poser des questions, différentes entreprises étaient présentes telles que Yoplait, Leclerc

ou des entreprises d’aide à domicile de transport et d’agro-alimentaire. Il y avait aussi des partenaires

(Mission locale, BIJ et Viennaglo).

Personnellement, j’ai rencontré les parrains de la Mission locale. Ce sont des professionnels, bénévoles

aidant les jeunes en recherche d’emplois. Ils m’ont fait faire une simulation d’entretien. Cela s’est bien

passé. J’ai rencontré une entreprise d’aide à la personne (association d’aide à domicile AVSD). Les

personnes m’ont dit que j’avais l’air motivée et que j’avais un bon CV. J’ai bien aimé car c’était instructif

et cela nous a bien entrainés aux entretiens.
Sarah

L’ENTREPRISE PORCHER

porcher-siege

 

 

Le mercredi 10 mai 2017 nous avons rencontré Isabelle Silvert de la société Adecco qui travaille pour l’entreprise Porcher, une entreprise de produit textile. Nous avons découvert, grâce à un diaporama, les métiers de l’industrie textile. Les horaires sont très lourds car certains employés commencent à 8H30 et finissent à 17H tandis ce que d’autres travaillent la nuit et les week-ends. L’usine est ouverte 7J/7 et 24H/24. Elle nous a montré en image des machines à tisser récentes. Le tissage se déroule à plusieurs dans un immense hangar comprenant plusieurs machines. Il comprend plusieurs étapes : le traitement des fils et des tissus, la confection en 3D, la teinture, le retordage, le câblage, l’aiguillage, le poudrage et la consolidation thermoplastique.
L’entreprise Porcher fabrique du textile pour les milieux automobiles, aéronautiques et électroniques. Madame Silvert est venue car l’entreprise Porcher recrute énormément en ce moment. L’entreprise propose également des formations de deux semaines, des CDI ainsi que des contrats professionnels de 12 mois. Elle propose aussi via le FASTT (Fonds d’Action Social du Travail Temporaire) et des moyens de locomotion (scooter pour 2 euros par jour et des voitures pour 5 euros par jour).

logo-adecco

 

Recherche

– 2 manutentionnaires

– 1 encolleur

– 1 cariste

– 4 contrats pro mécaniciens, tisseurs pendant

12 mois en alternance

textile

Visite aux Confluences

C’est à l’initiative et sous l’organisation minutieuse de Florian P, que nous, stagiaires de l’E2C de Vienne, sommes allés visiter le musée des Confluences à Lyon.
C’est donc le deuxième vendredi du mois d’avril 2017 à 10H, que l’aventure commence…

P1040767

10H – On apprend qu’il y a eu quiproquo sur le nombre de places réservées, il en manque une ! C’est l’un des formateurs, pour qui la sortie n’était pas une première, qui se sacrifie. Et un des stagiaires appelle pour prévenir d’un léger retard… Ça commence bien !
10H10 – Tout le monde est là, en voiture (louée) et c’est parti !
10H40 – Arrivés à Lyon, on longe les quais de Sâone direction le musée.
La Sucrière, le cube orange, Euronews… Les bâtiments défilent et les places de parking encombrées aussi.

10H55 – Enfin garés. Deux groupes se forment pour manger, les prévoyants et leurs sandwichs, puis les autres…

12H30 – L’heure des retrouvailles a sonné, petit débrief sur nos spots pique-nique respectifs, et GO musée.

12H40 – Entrée dans Confluences. Et plan Vigipirate oblige, passage du portique de sécurité, laborieux pour certains.
Une fois ce cap passé, c’est récupération des tickets d’entrée. Mais malheur, l’un de nous se voit refuser l’accès au sien, pour des raisons douteuses…
Après maintes négociations acharnées, le groupe se trouve de nouveau au complet.

13H – Spontanément, c’est en groupe qu’une première exposition sur la chaussure et son histoire nous est venue. Mais très vite, l’idée générale est de se séparer.

C’est alors à tour de rôle, suivant la logique du parcours ou en déambulant de façon insensée, que nous nous sommes lancés dans la visite des salles et de l’architecture du musée des Confluences…

DSC04428DSC04396DSC04422DSC04425

DSC04481

 

Nous nous sommes croisés, perdus, aperçus, cherchés, retrouvés.

15H45 – Une fois le tour terminé, c’est autour de notre formateur/chauffeur/accompagnateur que l’on se rassemble. Dans la voiture que l’on s’affale, et dans les bouchons que nous terminons cette journée…!

 

Les stagiaires de l’E2C de Vienne.

Don du sang du vendredi 17 février

don_sang_1

Vendredi matin, vers 10h nous sommes allés au don du sang situé Place Miremont à Vienne.

Tout d’abord, on nous a expliqué le déroulement, ceux qui voulaient donner leur sang ont dû boire une petite bouteille d’eau pour s’hydrater et manger pour ceux qui ne l’avaient pas fait le matin.

 

Ensuite, ils ont rempli un questionnaire et ont vu un médecin pour savoir s‘ils étaient aptes à donner leur sang.      don_sang_2

 

 

 

 

 

 

Enfin, Sébastien et Benoit ont pu donner leur sang. don_sang_3don_sang_5

Ça a duré environ 10min par personne et ils leur ont enlevé entre 400 et 600 mL. don_sang_4

 

Ils ont ensuite encore bu une petite bouteille d’eau et sont allés manger.don_sang_6

L’association nous a donné une documentation pour plus de détails sur le don de sang.

Il est important de se renseigner et d’aller donner, ça peut sauver des vies…

 

Lisa et Ailton.

Une NOUVELLE ÈRE est POSSIBLE

Dans le cadre du projet GUYANE pour l’E2C de Grenoble nous avons vu des chapitres du film documentaire : DEMAIN
Des solutions simples sont proposées
pour les problèmes de l’environnement

En voici mon résumé

Problématique : DESTRUCTION DU MONDE
• Manque de ressources ( eau, pétrole etc…)
• De plus en plus d’humains pour de moins en moins de nourriture
• Les pays défavorisés ont beaucoup plus d’animosité envers les autres pays et cela peut provoquer des conflits

Solutions :
• Créer des ressources durables nécessaires à tout le monde
• Prendre la bonne direction, faire les bons choix (il nous reste 20 ans)

548785_detroit-la-nouvelle-terre-promise
DETROIT Fabrication de leur propre nourriture en plein milieu de la ville après l’effondrement du travail 1600 fermes urbaines

Chapitre 1 : AGRICULTURE

index
TODMORDEN Plantes comestibles dans des endroits passants

 

 

images
BEC HELLOUIN Ferme permaculture. Faire en sorte que toutes les plantes participent à l’écosystème, c’est une sorte de forêt naturelle

Chapitre 2 : ENERGIE

index
COPENHAGUE Transfomation du charbon en bio masse , éco quartier avec des éoliennes et panneaux solaires. Objectif : 2025 autonomie en électricité
images
SAN FRANCISCO 80% de déchets recyclés , si les personnes ne recyclent pas il auront droit à une amende. Le compost du recyclage sert aux fermes
images
REUNION Agrinergie (synergies entre production d’énergie et agriculture) . Des détenues apprennent la culture des plantes.

Et si DEMAIN
était mieux
qu’ AUJOURD’HUI !!!!

Lisa

Visite du mondial des métiers

Mondial

Jeudi 2 février 2017, nous sommes allés visiter le Mondial des métiers.

Nous devions assister à des stands qui nous intéressent pour notre projet professionnel, ou juste pour découvrir les métiers du Mondial des métiers. Melike

Nous étions 10 stagiaires de l’e2c de Vienne.
A 10h00 je suis allé voir une conférence sur le contrat d’apprentissage au stand A1 jusqu’ à 11h30. Une dame nous a expliqué comment ça marche un contrat d’apprentissage. A 12h00 je suis allé manger avec les autres stagiaires, à 12h45 j’ai commencé à visiter des stands : je suis allé voir le stand des animaux, végétaux agroalimentaire services, après je suis allé visiter le stand de l’armée de terre et de l’armée de l’air, puis le stand transport logistique déménagement, le stand automobile camion, deux roues et aussi la marine nationale.
A 14h15 je devais aller voir le stand ateliers témoignages découverte des métiers de l’agroéquipement et maintenance mais je n’ai pas trouvé le stand D1. A 14h45 je devais aller voir le stand C27 et je n’ai pas trouvé le stand, du coup je suis allé marcher un peu pour découvrir les autres métiers: sapeurs-pompiers, industries et nouvelles technologies et l’armée de l’air. A 15h30 nous sommes partis du mondial des métiers.
J’ai aimé cette journée parce que je suis monté dans un modèle d’avion de chasse. Ailton

mondial2

Je suis allée à la conférence Emploi et Handicap. Ils nous ont parlé de Cap emploi, une « organisation » pour les personnes handicapées bénéficiaires d’une RQTH. Pour y accéder il faut être orienté par Pôle emploi. Lors du premier rendez-vous avec Cap emploi il y a 4 étapes, d’abord on fait un diagnostic de situation, ensuite on parle du projet pro et de l’orientation avec un handicap, puis le parcours de formation avec le handicap et pour finir la recherche avec un handicap.
Ils ont aussi dit qu’il y avait des référents « handicap » dans chaque mission locale et à Pôle emploi et pour finir ils nous ont donné les sites internet. Lisa

emploi handicap

Plusieurs métiers étaient au rendez-vous : allant de la chimie à l’armée passant par la faune et la flore, nous n’avions que l’embarras du choix. Des expositions et activités étaient proposées. En effet nous pouvions faire de l’escalade dans le cadre des métiers des sports, du jardinage au stand végétation ou bien des petites constructions de maisonnettes dans le BTP. Siham

1

J’ai fait quelques tours du mondial en m’arrêtant sur quelques stands comme les stands en relation avec les animaux (qui étaient intéressants et très complets) , l’univers de la banque et de l’immobilier qui je pense devait être important au niveau de mon projet professionnel et qui était nul car au stand de l’immobilier il n’y avait personne, juste un simple prospectus avec des formules de « stages » à prix exorbitants, au niveau de la banque ils ne proposaient pas grand-chose et il y avait trop de monde… Victoire

Durant la journée j’ai pu assister à différentes conférences dont le contenu était trop précis dans un domaine qui ne me concernait pas. Au fil de l’après-midi j’ai pu prendre différentes photos de plusieurs stands, tous plus intéressants les uns que les autres, comme le stand de maquillage dont le modèle évoluait au fil de la journée. Florian

2

Visite du centre de logistique du CHU, 26 Janvier 2017

Nous avons visité la plateforme logistique du CHU à Domène.
Elle a été ouverte en 2011 elle fait 9000 m2 et regroupe :
Le magasin de stock de l’hôpital.
L’imprimerie devenue centre éditique
Une zone de 3000m2 des archives médicales.

L’imprimerie :
Mr PETERIER nous a présenté son service
Il y a trois salaries à l’imprimerie :
un infographiste, deux opérateurs machines.
Il gère l’ensemble de l’impression des documents administrative de l’hôpital :
10 milles fiches de paye par mois, les congés payes, les livres de cours.
C’est l’infographiste qui reçoit les commandes des différents services de L’Hôpital
il programme les 5 machines
la mise sous plie,
la plieuse,
le perforatrice,
le massicot ,
l’agrafeuse de plus de 100 feuilles .

Plateforme Logistique :
Monsieur SANCHEZ, responsable du centre de logistique nous a présenté son service.
28 salariés, 5 activités.
Préparateurs de commande : 14 personnes qui préparent des commandes pour l’hôpital, pour la maternité par exemple : des couches, du lait en poudre, du gel anti microbe, des sondes, des tubes pour récupérer le sang des prises de sang, des compresses tout était stérilisé.
Il y avait aussi du Pepsi pour les personne âgées pour des troubles gastriques, des compotes, des jus de fruits, des produits pour l’hygiène, des petits pots pour enfants.
Réapprovisionneurs : 2 personnes qui utilisent des engins pour gerber en hauteur nécessitant le cacess 3
Réceptionnistes : 5 personnes qui déchargent les camions, réceptionnent et contrôlent les colis puis les étiquettent pour qu’ils soient rangés
Hors Stocks : 2 personnes qui gèrent les produits exceptionnels
Retour : 1 personne

centre logitique

DSCN2860

 

 

DSCN2865

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les archives médicales :
Plus de 30 ans de dossiers administratifs