Archives de l'auteur: bloge2cstg

Exposition « Dis-moi dix mots »

Mardi 22 mai 2018, avec notre formatrice de l’E2C de Vienne, nous sommes allés exposer les dessins et photos de l’atelier « Dis-moi dix mots » dans la boulangerie solidaire « LES COOPAINS » à Vienne afin de présenter le travail des trois sites de l’E2C Isère.

Nous les avons affichés en hauteur de façon à ce que les personnes puissent bien les voir. 19 affiches plastifiées ornent désormais un mur de la boulangerie. Les clients étaient curieux et intéressés par nos réalisations.

Le gérant de la boulangerie a été accueillant et a accepté de nous laisser installer nos productions. Nous sommes donc ravis de montrer notre travail aux clients et aux employés.

Exposition terminée
L’exposition enfin dévoilée !                                                                                                                                                                                                                                                                    

 

Steven, stagiaire de l’E2C Vienne

 

 

 

Visite de la Médiathèque Le Trente à Vienne

MG_0580_

Le mercredi 18 Avril, nous sommes allés à la Médiathèque Le Trente à Vienne, nous étions un petit groupe de 7 stagiaires et nous étions accompagnés par notre formatrice de français, Mathilde.

Madame Rollin nous a accueillis et nous a fait visiter la bibliothèque qui se compose de 3 étages :
Au 1er étage sont rangés les romans, BD, Mangas, livres pour enfants. puis nous avons découvert une salle dédiée à la lecture.
Au 2ème étage, nous avons vu la cyber base où nous pouvons accéder aux ordinateurs, l’espace musique où nous pouvons écouter et emprunter des CD ou des DVD, et une salle où nous pouvons nous inscrire pour enregistrer de la musique.
Au 3ème étage nous pouvons emprunter des films, des dessins animés et nous pouvons aussi les regarder dans l’espace télévision.

Après, chacun est allé choisir un livre , une BD ou une revue, nous pourrons les lire chez nous et nous les présenterons aux autres stagiaires en séance de français.
letrente

Nous avons apprécié cette sortie car la visite était bien expliquée et intéressante.
C’était un moment d ‘information et d’évasion !

Steven et Tatyana

La semaine des mathématiques à l’E2C

La semaine du 12 au 16 mars avait lieu la semaine des mathématiques dont le thème était « Mathématiques et mouvement ».

Pour cette occasion nous avons réalisé des fleurs de nénuphar en papier. Nous avons suivi une procédure pour les dessiner au compas puis nous les avons découpées et nous avons replié tous les pétales sur la fleur. Ensuite, nous les avons posé sur l’eau et les fleurs se sont ouvertes. Ceci est dû au phénomène de capillarité de l’eau infiltrant dans le papier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ça nous a beaucoup plu de faire ces fleurs, nous avons apprécié de faire quelque chose de diffèrent de d’habitude. Nous remercions Alice, notre formatrice de mathématiques.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Zoulikhan et Eléonore

Rencontre avec Xavier-Laurent Petit

xavier-laurent-petit

Le 1 mars 2018 au collège Ponsard, les stagiaires de l’E2C38 du site de Vienne et des élèves de 3ème ont rencontré Xavier-Laurent Petit, pour une interview.

Xavier-Laurent Petit est un auteur français qui a 61 ans. Il a commencé à travailler en tant qu’instituteur peMaestrondant 5 ans, puis s’est dirigé vers son envie d’écrire. Il a 26 livres publiés actuellement, peut-être prochainement un 27ème…

On a pu lui parler de son livre Maestro, qui raconte l’histoire de « pilluelos », de  jeunes enfants des rues en Bolivie qui rencontrent un musicien qui va changer leur vie… C’est un livre qu’on a étudié en cours de français.
On a pu échanger avec lui sur sa façon de travailler et sa passion pour l’écriture. Il était enthousiaste de pouvoir partager son savoir-faire avec des jeunes qui s’intéressent à son travail.

On a beaucoup apprécié cet interview avec Xavier-Laurent Petit car il répondait clairement à nos questions et expliquait vraiment le fond de son métier avec l’envie de nous le faire partager!

Ambre et Alicia.

MONDIAL DES METIERS

Le jeudi 1er février 2018 nous sommes allés au 22ème Mondial des métiers à Lyon Eurexpo, nous étions 4 stagiaires de l’E2C de Vienne et un formateur.

« J’ai commencé par aller voir le stand de la Maison Familiale Rurale de St-Chamond où je me suis renseigné sur la formation d’agent de sécurité »

« Au stand de la SEPR on m’a maquillée ! »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« J’ai pu prendre de la documentation sur les métiers d’art et sur les métiers du cuir. »

« Je suis allé voir le stand de la Légion Etrangère, j’ai discuté avec un militaire, je lui ai demandé quels diplômes il faut avoir pour entrer dans la Légion Etrangère »

« Cette journée m’a bien plu, j’ai pu avoir des réponses aux questions que j’avais, voir des métiers qui m’intéressent, mais il y avait trop de bruit ! »

« J’ai fait une simulation de conduite de bus, c’était trop bien ! »20180201_100753

« Je suis allé voir les métiers du maraîchage, des professionnels nous montraient comment ils cultivent, comment ils commercialisent leurs produits, ce stand m’a bien plu, les professionnels expliquaient bien en détail leur métier. »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« J’ai assisté à une conférence sur le service civique qui m’a permis d’en apprendre un peu plus sur ce dispositif. »

Nous avons passé une bonne journée !
Eléonore, Elyesse, Zoulikhan, Rémi

Le partage, ça réchauffe les coeurs!

Nous avons organisé un repas autour d’une ambiance festive afin de célébrer Noël et l’arrivée de la nouvelle année 2018 tous ensemble.
Chaque stagiaire de l’école, ainsi que certains membres de l’équipe, a apporté un plat mijoté par ses soins, et nous avons partagé ensemble. Tous les repas apportés étaient bons, chacun a fait preuve de bonne volonté et tout le monde a joué le jeu.
On a passé un bon moment, il y avait une bonne ambiance et tout le monde avait le sourire!

Après le repas, les stagiaires ont pris l’initiative de distribuer les plats qui n’ont pas était finis aux Syriens qui se trouvent sur la route devant l’établissement. On a pu voir sur leur visage un grand sourire et ils ont apprécié le geste.

Camilia.

REPAS FIN D'ANNEE

Passer son code en candidat libre, facile !

En juin de cette année, j’ai décidé de passer mon code en candidat libre. J’ai fait les démarches en préfecture et j’ai commencé à travailler le code. Au début je faisais 28 fautes. En juillet j’ai passé mon code blanc à la Plateforme Mobilité avec 10 fautes. J’ai révisé pendant 5 mois sans m’arrêter. Je l’ai tenté 2 fois à la Poste mais je suis resté motivé. Je n’ai pas lâché et vendredi 1er décembre 2017 je l’ai eu avec succès.

Mon avis :
Ce qui m’a beaucoup aidé, c’est le Pack Web : j’ai révisé 2 fois par jour. Les cours de Pierre à l’E2C m’ont permis de travailler les mises en situations et le vocabulaire. J’ai eu l’avis de Christian MOUTET de l’Auto École Citoyenne qui m’a conseillé de bien revoir encore mes leçons. Je l’ai écouté, je me suis remis en question et ça a payé.

Mon conseil :
Restez positifs en cas d’échec, ne lâchez rien surtout, restez motivé, revoyez vos leçons et faites du code au moins 2 fois par jour.

24623684_1606335409459434_46836277_o

Vous aussi vous voulez le faire ? Voici les démarches à effectuer:

1ère étape : Il faut d’abord se rendre à la préfecture et retirer un dossier de demande de permis.
2ème étape : Remplir le dossier et récupérer les documents suivants :
– 1 courrier indiquant votre demande de passage du code en candidat libre.
– 1 photographie d’identité récente (35×45 mm) sans tâche, ni agrafe, prise de face avec une expression neutre.
– 1 photocopie d’une pièce d’identité en cours de validité (carte nationale d’identité, passeport, titre de séjour recto/verso).
– 1 enveloppe libellée A4 à votre adresse et affranchie au tarif normal en vigueur.
– 1 attestation de domicile de moins de 3 mois.
– 1 copie de l’attestation de l’ASSR 2.
– 1 copie du certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté (JDC).
3ème étape : Rapporter le dossier rempli avec tous les documents à la préfecture.
4ème étape : Au bout d’une dizaine de jours, vous recevrez le courrier de la préfecture indiquant le Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé (NEPH).
5ème étape : Allez sur le site « passer le code la route avec la poste » et inscrivez-vous.
6ème étape : Choisissez une date pour passer le code. Il ne vous reste plus qu’à payer 30€ (par carte bleue uniquement).

Bon courage à vous et surtout ne lâchez rien !

Amir BEN BRAHIM

Visite du Pôle Formation à Moirans

Visite du Pôle Formation des Industries Technologiques à Moirans

logo pole formation des industris technologiques

Nous sommes arrivés au centre de formation, on est allés dans une salle. Nous nous sommes présentés puis on nous a expliqué ce qu’étaient les métiers de l’industrie technologique.
Ensuite nous avons fait la visite des bâtiments. on a vu les salles de classe et les ateliers. Lorinda

20171114_145901
20171114_150906

Les accompagnatrices nous ont expliqué le fonctionnement du centre de formation et on a fait la visite. Il y a des ateliers de mécanique, électronique, chimie pour, par exemple, faire des parfums…

Puis on est remontés dans la salle de présentation. On nous a demandé si cela nous avait intéressé et si cela pouvait correspondre à notre projet. On nous a dit qu’il y avait des journées portes ouvertes. On nous a remercié d’être venus et nous sommes partis.

Pauline

Visite d’Arc en Ciel Recyclage

Le mardi 24 octobre nous sommes allés visiter l’entreprise Arc en Ciel Recyclage (centre de tri et de valorisation des déchets) à Bourgoin Jallieu, avec le responsable commercial Anthony DUCROUX. Nous avons pu voir les différentes étapes du tri et de valorisation de plusieurs matériaux.

Il existe deux sortes de valorisation des déchets :
– la valorisation matérielle, les déchets sont transformés pour servir à nouveau : ils sont recyclés.
– la valorisation énergétique, les déchets qui ne peuvent pas être recyclés sont soit incinérés (l’énergie de l’incinération est récupérée pour chauffer des bâtiments) soit enfouis pour récupérer les gaz que crée la décomposition des déchets.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’entreprise loue des bennes aux professionnels et aux particuliers. Ces bennes peuvent être louées à l’année et sont récupérées dès que l’entreprise le demande. Les camions arrivent avec les bennes pleines, passent sur une balance pour peser le poids total du camion avec les déchets, vident leur benne au bon endroit (métal, bois, plastique, carton…) puis repassent à vide sur la balance pour cette fois-ci avoir le poids vide du camion et de la benne pour ainsi en déduire le poids des déchets amenés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les tas de déchets récupérés sont triés par des agents de tri avec des grues à grappin. Le bois est trié en deux catégories, le recyclable et le non recyclable, puis broyé pour soit partir à l’incinération pour le non recyclable, soit être transformé en bois reconstitué. Les métaux sont triés par matière et alliage, les métaux ferreux ne sont pas mélangés aux métaux non ferreux, ils sont ensuite envoyés dans des fonderies pour être réutilisés.

Cette visite nous a bien plu et nous avons appris plein de choses.

Steven et Eléonore

Projet Gal’ô Féminin

DSCN3317PROENCA ANDREIA

Compte Rendu du 21 Septembre 2017

Nous sommes parties à 8h30 de l’école pour une première aventure qui à démarré à 09h30 aux Ecuries Du Centaure à Réaumont. C’est Magali, référente parcours, qui est venue avec nous.
En arrivant à l’accueil, on a été accueillies par Eve, une monitrice du centre équestre qui nous a présenté les chevaux ainsi que leurs pansages, puis comment leur mettre le licol, les protections, la selle, le filet, le tapis, les sabots, comment faire la voltige, comment leur faire bouger les épaules, ainsi que les hanches comment faire pour qu’ils reculent, et comment faire le nœud de longe.

On a appris à décoder les mouvements des oreilles. L’animal fait passer des tas de messages par ce biais : mécontentement, méfiance, peur, joie…

C’était un peu une entrée en matière pour nous familiariser avec le monde du cheval. Hormis Alicia, aucune d’entre nous n’était jamais montée sur un cheval. Et ça ne s’invente pas. Il faut les bonnes méthodes et les bons gestes pour ne blesser ni l’animal ni nous-même !

Ensuite, une fois qu’on a pu observer tout cela, on a pu faire la voltige, le pansage des chevaux, on a fait plusieurs exercices pour savoir les faire reculer, les faire tourner. Le cheval répond à des consignes qui passent par le toucher. Suivant qu’on le touche au niveau des épaules ou des hanches, il agira différemment.

On a pu profiter de ce beau soleil, ce qui ne gâche rien !
J’ai aimé cette première sortie qui m’a permis de me sentir à l’aise rapidement. La communication avec le cheval m’a fascinée.
Alicia a adoré la voltige : « Je n’en avais jamais fait ! Et la jument était gentille. J’avais déjà de bonnes connaissances éthologiques mais tout m’a intéressée globalement. »