Archives de l'auteur: bloge2c

Initiation Aviron pour les stagiaires de l’E2C38

Pauline et Anaïs à l'aviron

Les mardis matins, les élèves de l’E2C de Voiron prennent la direction du club d’aviron de Grenoble !

L’aviron est un sport de vitesse et de glisse dans de longs bateaux effilés en fibre de carbone, en bois ou en matériaux composites. Le rameur est assis au-dessus du niveau de l’eau sur un siège roulant (une coulisse) et tourne le dos au sens d’avancement du bateau. Les avirons (les « rames ») servent à propulser l’embarcation.

Pour le petit groupe que l’on est en ce moment, c’est une première comme activité, nous avons commencé notre initiation fin Juin et nous n’étions pas des plus rassurés à l’idée de se retrouver dans un petit bateau, sur l’Isère… Mais nous étions loin de nous imaginer comme ça allait se passer en vérité !

Nous sommes arrivés aux locaux de l’Ile Verte et nous avons d’abord commencé dans un « faux bateau » dans un petit bassin d’eau. Claude, le formateur, nous a expliqué comment installer les avirons (les rames) et leur fonction. Puis il nous a expliqué de quelle manière il fallait se placer sur le siège ainsi que la position des pieds et des mains. Et chacun notre tour nous avons essayé de ramer, dans le bon sens bien sûr !  Ce qui n’est pas évidement quand on le fait pour la première fois !

La seconde sortie s’est déroulée cette fois sur l’eau !

Nous étions avec les élèves de l’E2C de Grenoble et quelques jeunes du club. Claude, aidé de Pierre, l’animateur de l’E2C de Grenoble, nous a expliqué comment il fallait procéder pour préparer notre bateau et comment se débrouiller une fois sur l’eau.

Dans un premier temps, nous avons observé les jeunes qui avaient déjà l’habitude, puis Pierre nous a fait naviguer avec lui chacun notre tour, pour que l’on se familiarise avec les sensations et que l’on sache ramer correctement.

Le geste du rameur est très technique et doit, pour être efficace, allier force et finesse ; de son exécution parfaite dépend la glisse de la coque. Le but recherché par le rameur est de faire profiter à la coque de toute sa force de propulsion, sans pour autant la ralentir. Une telle fluidité est très difficile à apprendre car le mouvement est complexe.

Le coup d’aviron se décompose en deux phases :

La « propulsion », lorsque le/les avirons (ou pelles) sont en appui dans l’eau, que le rameur tend les jambes et ramène les bras vers le tronc pour déplacer la coque sur l’eau. Les cuisses propulsent tandis que les bras et le dos restent gainés pour transmettre efficacement la force ainsi fournie jusqu’aux pelles appuyées dans l’eau.

Le « retour », où les pelles sont sorties de l’eau, et où le rameur tend les bras, replace le tronc et replie les jambes afin de revenir en position pour commencer une nouvelle propulsion. Le retour est plus lent que la propulsion pour laisser glisser un maximum la coque sans la freiner et permettre au rameur de reprendre son souffle.

 

C’est seulement à la 3ème sortie que nous avons pu aller sur l’eau tout seul (ou par deux) ! Tout s’est bien passé malgré le vent qui pouvait nous gêner un peu par moment.

 

Pauline

 

 

 

L’EXPO DES « DIS-MOI DIX MOTS » à la BOULANGERIE LES COOPAINS

 

nhjuofjà^g

 

 

Le jeudi 05 juillet, plusieurs stagiaires de l’école de la deuxième chance, accompagnés de trois formateurs, se sont rendus à la boulangerie les Coopains à Vienne dans le quartier de l’Isle.

Cette boulangerie solidaire propose à des adultes en insertion des contrats de plusieurs mois afin de les lancer dans la vie professionnelle et de leur donner une expérience.

Il y a quelques mois,  d’anciens stagiaires de L’ E2C Isère ont participé au grand concours « dis-moi dix mots » et ont réalisé un projet basé sur la photographie et sur des textes littéraires racontant une même histoire  de différentes façons.  Ce travail est exposé dans la boulangerie depuis fin mai.

Ce jeudi, nous avons donc eu le plaisir de rencontrer le gérant Nicolas ERNST, qui nous a parlé du concept de la boulangerie solidaire, et  de découvrir  cette exposition qui devrait  être retirée dans les prochaines semaines !  Alors courez chez les coopains pour en profiter…

  Corinne & Arno

Les stagiaires de Vienne au forum jobs d’été

Le vendredi 13 avril, six élèves de l’école de la deuxième chance de Vienne, ont eu le privilège de découvrir le forum des jobs d’été quelques minutes avant l’ouverture offiffgdfcelle au public !

De nombreuses entreprises ou des structures associatives issues de  branches professionnelles variées qui recherchent des employés disponibles cet été proposaient des CDD mais aussi pour certaines des CDI. On pouvait y retrouver par exemple : MC DONALDS, Le cinéma AMPHI, EDF, LIDL, ALDI, la mairie de Vienne, et plein d’autres encore… Il y avait également un stand du Pôle emploi proposant plusieurs offres, ainsi que la M.I.J.I.R et le B.I.J  qui sont les organisateurs de cet événement.

Les stagiaires de L’ E2C étaient équipés  d’un badge  et ont participé en aidant le personnel de la mission locale et du BIJ à accueillir et à orienter les visiteurs, certains proposaient et servaient même des boissons ainsi que des viennoiseries.

Le forum se tenait à la salle de fête de Vienne. Il y avait plusieurs stands regroupés par secteur d’activité. Dans la salle du haut, par exemple, on pouvait rencontrer des structures qui travaillent en lien avec  la petite enfance, des centres de loisirs, des offres de babysitting et des explications sur les moyens de financement du BAFA.

Les stagiaires ont tous pu déposer un ou plusieurs CV dans  les domaines qui les intéressaient.  Ils ont tous été satisfaits et cette expérience qui  leur a permis de se confronter à des situations d’entretien d’embauche.

Une fois le forum terminé, en partant, les organisateurs ont interpellé les stagiaires et leur ont distribué des gommettes qu’il fallait coller sur un panneau pour évaluer leur  satisfaction et savoir si cela avait été bénéfique pour eux.

La réponse est oui à l’unanimité !

~ L’armée de terre ~

L’adjudant BIQUE Xavier est venu à l’école de la deuxième chance ce matin, pour nous parler de l’armée et des différents parcours professionnels proposés.

Ex : Combattant cynotechnie, Géographe, Mécanicien d’armement, Cuisinier…..

Il nous a aussi parlé du parcours de l’inscription, qui se fait en 6 étapes :

  • Information sur les emplois
  • Déposition de la candidature
  • Passage des évaluations
  • Ajustement du projet
  • Attente des résultats
  • JE DEVIENS SOLDAT

Une fois le dossier accepté, il y a le début de formation sur plusieurs semaines :

Semaine 01 :

Incorporation (Régiment)

 

Semaine 02 : Découverte

 

Semaine 03 à 11 : Instruction

 

Semaine 12 à 13 : Evaluation

 

Centre de formation initiale (CFIM)

Semaine 14 : Permission

Semaine 15 : Acculturation (Régiment)

 

Sur le terrain, l’armée de terre est organisée de façon spécifique :

LA MÊLEE

INFANTERIE

ARME BLINDEE – CAVALERIE

ALAT

L’APPUI

GENIE

ARTILLERIE

LOGISTIQUE

LE SOUTIEN

RESTAURATION

SOINS MEDICAUX

MECANIQUE

LE COMMANDEMENT RENSEIGNEMENT

LES CORPS ADMINISTRATIFS

Cette matinée nous a fortement intéressés. Nous avons appris beaucoup de choses et certains ont même trouvé peut être une vocation !

Adeline G.

visite du centre de trie du Pays Voironnais

téléchargementNous somme allés visiter le centre de tri du Pays Voironnais mercredi 21 février 2018 avec les stagiaires et les formateurs de l’Ecole de la Deuxième Chance.

Mathieu, agent de visite en service civique au centre de tri pour le pays Voironnais nous a guidé et indiqué comment fonctionne le centre de tri.

Mathieu nous a dit qu’environ 7500-8000 kg par jour était triés grasse aux 8 agents qui effectuent entre 150 et 200 kilogrammes de tri de déchets par heure. Le centre reçoit environ 2t de carton, 2t de papier et de magazines et 1.200t de plastique.  Les différents matériaux sont séparés, triés puis compactés et transformés en balle de 200kg environ. Ces balles sont revendus par la suite à des entreprises.

Nous avons filmé cette visite car nous participons au projet « je filme le métier qui me plait » et nous avons choisi de parler des  métiers de l’avenir.

Je filme un métier qui me plait. (Voiron)

Sans titre - 3Le site de l’E2C de Voiron, va participer au concours national « Je filme le métier qui me plait ». Le principe est de filmer un métier que nous avons trouvé intéressant à présenter. Le film doit être d’une durée de trois minutes environ et expliquer les compétences demandées, les conditions de travail, les formations et les perspectives.

Sur le site de Voiron, nous avons voulu parler des métiers du recyclage et faire découvrir ce secteur professionnel. Pour cela, nous allons visiter quelques entreprises dont le site écologique du pays Voironnais, l’entreprise Arc en ciel et l’Association Les bouchons de l’amour qui fabrique des fauteuils roulants avec des bouchons usagés.

Ce projet devrait nous permettre d’apprendre à réaliser un film : utilisation d’une caméra, travail sur un scénario, tournage et  montage. Nous avons choisi le recyclage parce que cela évite de refabriquer des objets qui pourront être réutilisés pour autre chose et que ce sont des métiers d’avenir.

 

Arnaud F.

 

Je filme le métier qui me plaît !

Cette année, l’E2C Isère participe au concours « Je filme le métier qui me plaît.» Le concours a été mis en place pour sensibiliser les jeunes au monde du travail, pour leur permettre de découvrir et de mieux connaître les métiers et les différents secteurs d’activité.

L’objectif est de réaliser un reportage vidéo d’une durée de 3 minutes maximum, pour présenter un ou plusieurs métiers. Toutes les productions sont ensuite envoyées à un Jury qui récompense les meilleurs films.

A l’E2C de Vienne, nous avons choisi le thème des « métiers au service des autres. » On est en train de réaliser des interviews filmées de cinq professionnels viennois : une guide touristique, un infirmier au planning familial, un animateur du BIJ, une animatrice de centre de loisirs et une aide-soignante à domicile. Ils nous présentent leur métier, on les interroge sur  leur parcours professionnel, sur les conditions d’exercice, sur les qualités requises pour exercer leur profession.

Dans quelques jours , nous passerons au montage de la vidéo et des enregistrements audio, avant d’envoyer notre vidéo au jury pour le verdict final !

Affaire à suivre…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Éléonore et Jessica interviewent Fanny, animatrice au centre social de la Vallée de Gère à Vienne.

L’armée de terre

IMG_0242

Le vendredi 22 décembre, l’Adjudante Landri est venue nous parler de l’armée et des métiers que l’on peut y trouver. Et voici ce qui en est ressorti:

L’armée de terre comporte énormément de métiers : ça va du soldat au cuisinier en passant par le magasinier. On y trouve en fait à peu près tous les corps de métiers que l’on peut croiser dans la vie de tous les jours. L’armée est le seul « métier » où les hommes et les femmes sont égaux (salaire, grade, métier). Il y a un seul corps de métier interdit aux femmes, celui de sous-marinier. Même si des changements sont en cours.

 

On trouve trois grands « grades » : le militaire du rang, le sous-officier et l’officier.
Dans chacune d’elles, il y a d’autres grades comme :

  • Militaire du rang Sous-officier
    Caporal-chef Major
    Caporal Adjudant
    Soldat Sergent

    Pour l’Officier, il n’y a pas de « sous grade » mais il existe des grades au-dessus : l’Officier Subalterne, Supérieur et Généraux.

 

Il est possible, à l’entrée dans l’armée, d’intégrer directement la classe de Sous-Officier, selon le niveau d’étude que l’on a, notamment le niveau BAC. Sinon, le grade que l’on obtient est celui de soldat et on monte en  grade suivant l’expérience qu’on acquiert.

Pour intégrer l’armée, il faut, après inscription, passer plusieurs tests : un test d’aptitude physique, un test de QI, un test psychologique et une visite médical.

Florence M.

Atelier socio-esthétique

Le mardi 19 décembre dernier nous avons participé à un atelier socio esthétique, qui se poursuivra sur une demie journée en janvier, avec Laurence,  conseillère en image. Nous étions divisés en deux groupes sur deux ateliers différents.

D’un coté nous avons travaillé la colorimétrie avec des foulards à notre disposition (de couleur chaudes ou froides) pour déterminer quelles couleurs nous vont le mieux. Il existe quatre gammes de couleurs : hiver, été (couleurs froides), printemps et automne (couleurs chaudes). Pour savoir si une couleur nous va ou non nous mettions un foulard sur notre cou, si la couleur mettait notre visage en valeur elle nous allait.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De l’autre coté nous avions des fiches à remplir sur la préparation d’un entretien au niveau physique et matériel. Nous devions décrire ce que nous faisions la veille et le jour même avant de se rendre à l’entretien, puis nous devions faire une description plus complète de ce que nous préparerions. Laurence nous a parlé des vêtements à mettre ou ne pas mettre lors d’un entretien.

Nous avons beaucoup apprécié ces ateliers et la présentation de Laurence, cela nous a appris à nous préparer pour un entretien et nous a permis de mieux savoir quelles couleurs nous mettent le plus en valeur. Même si l’intervenante ne pouvait pas prendre autant de temps pour les deux groupes et le manque de documentation sur nos propres colorimétries, nous avons passé un bon après-midi. Nous espérons que la prochaine journée nous apportera le peu qui nous a manqué lors de ces ateliers!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Exposition irrésISTible

Le jeudi 30 novembre dernier, nous sommes allés à l’exposition IrrésISTible à Vienne.3766-20100322170935

Cette exposition a été organisée à l’occasion de la journée nationale de la lutte contre le SIDA.

Nous avons été accueillis par Karl KUBAT, infirmier au CEGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic), qui nous a expliqué ce que sont les IST (Infections Sexuellement Transmissibles), comment elles se transmettent et comment s’en protéger.

 

A l’occasion de la Web Radio, nous avons interviewé Karl et plusieurs visiteurs. Nous avons posé des questions à Karl sur l’intérêt du forum et les moyens et méthodes de communication sur la sexualité auprès des jeunes. Pour les visiteurs, nous leur avons demandé d’exprimer leur ressenti sur le forum  et ce qu’il leur a apporté.

 

Voici notre avis général :

– 
Web radio : bonne participation du public interviewé Pas de vidéos explicatives sur les préservatifs féminins
Bonnes explications des IST avec Karl Animations de pose de préservatifs masculin et féminin sur objets
Bonnes documentations à disposition et vidéos explicatives Quiz et/ou jeux sur les IST et sur la sexualité en général
Petit mot sur les rubans rouges Présentation des outils de dépistage des IST
Personnels chaleureux et à l’écoute

 

Malgré quelques manques, une très bonne exposition !

Alicia, Cellia, Eléonore, Jessica R., Maëva et Steven.