Archives de l'auteur: bloge2c

Je filme un métier qui me plait. (Voiron)

Sans titre - 3Le site de l’E2C de Voiron, va participer au concours national « Je filme le métier qui me plait ». Le principe est de filmer un métier que nous avons trouvé intéressant à présenter. Le film doit être d’une durée de trois minutes environ et expliquer les compétences demandées, les conditions de travail, les formations et les perspectives.

Sur le site de Voiron, nous avons voulu parler des métiers du recyclage et faire découvrir ce secteur professionnel. Pour cela, nous allons visiter quelques entreprises dont le site écologique du pays Voironnais, l’entreprise Arc en ciel et l’Association Les bouchons de l’amour qui fabrique des fauteuils roulants avec des bouchons usagés.

Ce projet devrait nous permettre d’apprendre à réaliser un film : utilisation d’une caméra, travail sur un scénario, tournage et  montage. Nous avons choisi le recyclage parce que cela évite de refabriquer des objets qui pourront être réutilisés pour autre chose et que ce sont des métiers d’avenir.

 

Arnaud F.

 

Je filme le métier qui me plaît !

Cette année, l’E2C Isère participe au concours « Je filme le métier qui me plaît.» Le concours a été mis en place pour sensibiliser les jeunes au monde du travail, pour leur permettre de découvrir et de mieux connaître les métiers et les différents secteurs d’activité.

L’objectif est de réaliser un reportage vidéo d’une durée de 3 minutes maximum, pour présenter un ou plusieurs métiers. Toutes les productions sont ensuite envoyées à un Jury qui récompense les meilleurs films.

A l’E2C de Vienne, nous avons choisi le thème des « métiers au service des autres. » On est en train de réaliser des interviews filmées de cinq professionnels viennois : une guide touristique, un infirmier au planning familial, un animateur du BIJ, une animatrice de centre de loisirs et une aide-soignante à domicile. Ils nous présentent leur métier, on les interroge sur  leur parcours professionnel, sur les conditions d’exercice, sur les qualités requises pour exercer leur profession.

Dans quelques jours , nous passerons au montage de la vidéo et des enregistrements audio, avant d’envoyer notre vidéo au jury pour le verdict final !

Affaire à suivre…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Éléonore et Jessica interviewent Fanny, animatrice au centre social de la Vallée de Gère à Vienne.

L’armée de terre

IMG_0242

Le vendredi 22 décembre, l’Adjudante Landri est venue nous parler de l’armée et des métiers que l’on peut y trouver. Et voici ce qui en est ressorti:

L’armée de terre comporte énormément de métiers : ça va du soldat au cuisinier en passant par le magasinier. On y trouve en fait à peu près tous les corps de métiers que l’on peut croiser dans la vie de tous les jours. L’armée est le seul « métier » où les hommes et les femmes sont égaux (salaire, grade, métier). Il y a un seul corps de métier interdit aux femmes, celui de sous-marinier. Même si des changements sont en cours.

 

On trouve trois grands « grades » : le militaire du rang, le sous-officier et l’officier.
Dans chacune d’elles, il y a d’autres grades comme :

  • Militaire du rang Sous-officier
    Caporal-chef Major
    Caporal Adjudant
    Soldat Sergent

    Pour l’Officier, il n’y a pas de « sous grade » mais il existe des grades au-dessus : l’Officier Subalterne, Supérieur et Généraux.

 

Il est possible, à l’entrée dans l’armée, d’intégrer directement la classe de Sous-Officier, selon le niveau d’étude que l’on a, notamment le niveau BAC. Sinon, le grade que l’on obtient est celui de soldat et on monte en  grade suivant l’expérience qu’on acquiert.

Pour intégrer l’armée, il faut, après inscription, passer plusieurs tests : un test d’aptitude physique, un test de QI, un test psychologique et une visite médical.

Florence M.

Atelier socio-esthétique

Le mardi 19 décembre dernier nous avons participé à un atelier socio esthétique, qui se poursuivra sur une demie journée en janvier, avec Laurence,  conseillère en image. Nous étions divisés en deux groupes sur deux ateliers différents.

D’un coté nous avons travaillé la colorimétrie avec des foulards à notre disposition (de couleur chaudes ou froides) pour déterminer quelles couleurs nous vont le mieux. Il existe quatre gammes de couleurs : hiver, été (couleurs froides), printemps et automne (couleurs chaudes). Pour savoir si une couleur nous va ou non nous mettions un foulard sur notre cou, si la couleur mettait notre visage en valeur elle nous allait.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De l’autre coté nous avions des fiches à remplir sur la préparation d’un entretien au niveau physique et matériel. Nous devions décrire ce que nous faisions la veille et le jour même avant de se rendre à l’entretien, puis nous devions faire une description plus complète de ce que nous préparerions. Laurence nous a parlé des vêtements à mettre ou ne pas mettre lors d’un entretien.

Nous avons beaucoup apprécié ces ateliers et la présentation de Laurence, cela nous a appris à nous préparer pour un entretien et nous a permis de mieux savoir quelles couleurs nous mettent le plus en valeur. Même si l’intervenante ne pouvait pas prendre autant de temps pour les deux groupes et le manque de documentation sur nos propres colorimétries, nous avons passé un bon après-midi. Nous espérons que la prochaine journée nous apportera le peu qui nous a manqué lors de ces ateliers!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Exposition irrésISTible

Le jeudi 30 novembre dernier, nous sommes allés à l’exposition IrrésISTible à Vienne.3766-20100322170935

Cette exposition a été organisée à l’occasion de la journée nationale de la lutte contre le SIDA.

Nous avons été accueillis par Karl KUBAT, infirmier au CEGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic), qui nous a expliqué ce que sont les IST (Infections Sexuellement Transmissibles), comment elles se transmettent et comment s’en protéger.

 

A l’occasion de la Web Radio, nous avons interviewé Karl et plusieurs visiteurs. Nous avons posé des questions à Karl sur l’intérêt du forum et les moyens et méthodes de communication sur la sexualité auprès des jeunes. Pour les visiteurs, nous leur avons demandé d’exprimer leur ressenti sur le forum  et ce qu’il leur a apporté.

 

Voici notre avis général :

– 
Web radio : bonne participation du public interviewé Pas de vidéos explicatives sur les préservatifs féminins
Bonnes explications des IST avec Karl Animations de pose de préservatifs masculin et féminin sur objets
Bonnes documentations à disposition et vidéos explicatives Quiz et/ou jeux sur les IST et sur la sexualité en général
Petit mot sur les rubans rouges Présentation des outils de dépistage des IST
Personnels chaleureux et à l’écoute

 

Malgré quelques manques, une très bonne exposition !

Alicia, Cellia, Eléonore, Jessica R., Maëva et Steven.

Visite du BIJ

Le 11 octobre 2017, les salariés du bureau Information Jeunesse (BIJ) nous ont accueillis dans leur structure. Ils nous ont expliqué comment fonctionnait le BIJ, ils nous ont parlé des projets qu’on pouvait faire, comment on pouvait trouver des appartements, travailler à l’étranger, rechercher des stages ou trouver un travail. Ils avaient plein de prospectus qu’on pouvait prendre ou regarder.

bij 1
Alicia, une stagiaire de l’école de la deuxième chance, âgée de 18 ans, veut partir au mois de septembre ou décembre 2018 pour travailler à l’étranger, elle s’est donc renseignée pendant sa visite au BIJ. Je lui ai posé quelques questions pour en savoir un peu plus :

Pourquoi souhaites-tu partir à l’étranger Alicia ?
« Pour ma vie professionnelle et pour apprendre dans le même temps une deuxième langue. »

Quelles démarches dois-tu entreprendre avant de partir ?
« Les démarche qu’il faut faire c’est de rencontrer plein de structures qui nous aident à partir à l’étranger, le BIJ nous aide à choisir le meilleur organisme. »

«Comment se déroulera ton séjour ?
Pendant un an je serai en Australie, logée et nourrie dans une maison familiale. Je travaillerai et je serai rémunérée entre 150 ou 250 dollars australiens par semaine. Quand je ne travaillerai pas, je suivrai des cours d’anglais pour bien apprendre la langue. J’aurai à payer le billet d’avion et les cours d’anglais mais sinon c’est l’organisme qui se chargera de tout. »

jpeg 2

Jefferson V.

Ateliers pour travailler la logique A.R.L.

A Grenoble nous sommes deux à mettre en pratique la méthode des A.R.L., Ateliers de Raisonnement Logique.
Ces séances, dédiées à l’apprentissage des opérations intellectuelles, sont ouvertes à de petits groupes (6 à 8 stagiaires).
Des exercices, de difficulté progressive, permettent de travailler le raisonnement logique décomposé en « briques » de base telles que la combinatoire, la classification, le ET et le OU etc…

Exercice de classification
Exercice de classification Cl8

Chaque situation-problème est exposée de façon claire et travaillée de façon individuelle, en laissant un maximum de traces écrites du raisonnement.

Une mise en commun permet ensuite de partager les solutions trouvées mais surtout les raisonnements utilisés par chacun.
L’occasion de confronter des stratégies pour résoudre ces problèmes.

Chaque stagiaire pourra « s’approprier » les éléments de raisonnement des autres pour progresser.

Classement simple
La situation suivante permettra de confirmer la pertinence de cette utilisation.
Classification par tableau

Charlène et Brandon ont accepté
de nous donner leur sentiment sur ces séances.

Brandon : Les cours ARL me plaisent énormément. Ils sont nécessaires pour que j’apprenne la logique et pour régler plusieurs choses dans la vie.

Charlène : J’apprends la logique et je dois trouver des choses qui sont plus ou moins faciles. Je me débrouille assez bien même si parfois je ne trouve pas la solution tout de suite, alors qu’en fait c’est tout simple. Je me complique trop la vie…

Brandon : Ce cours me plait car ça demande beaucoup de concentration. Je rencontre parfois des difficultés mais ça m’incite à progresser.

Charlène : Ces cours là sont super intéressants. Cela fait marcher notre cerveau et notre mémoire, ce qui est bien.

Et si…
le travail sur le raisonnement logique
était un passage incontournable
sur le chemin de l’emploi ?

Des nouvelles de Mélanie

Bonne nouvelle: Mélanie, auteure de l’article « Mon parcours à l’E2C de Vienne » (lien de l’article: http://e2c38.blogsolidaires.org/2017/08/18/mon-parcours-a-le2c-de-vienne), a validé sa période d’essai et vient donc d’attaquer son apprentissage en Esthétique Cosmétique Parfumerie chez Yves Rocher à Grenoble. Tous les stagiaires de l’E2C de Vienne lui souhaitent une Bonne rentrée !

Le Projet « Vestiaire »

Dans le cadre du projet « Vestiaire », nous avons  créé une garde-robe réservée aux stagiaires pour pouvoir se présenter à des Stages ou des entretiens.

Nous avons commencé par définir une liste de vêtements apte au milieu professionnel, contacté la croix rouge pour établir un partenariat d’échange de vêtements avec eux, rédigé un email d’appel au don. Puis nous avons créé des affiches et flyers pour les distribuer aux commerçants et associations de Vienne. Nous avons été surpris de l’enthousiasme des commerçants  face au projet.

Le projet ne s’arrête pas là : nous avons comme but de contacter la ville de Vienne pour afficher notre projet sur des panneaux lumineux  puis contacter un journal local.

 

Les stagiaires de E2C de Vienne

Journée à terre vivante

Jeudi 24 août, 7 stagiaires du site de Grenoble ont pu découvrir le site de Terre Vivante, à Mens.

Chaleureusement accueillis par Geneviève, nous avons découvert la faune endémique* d’une mare = moustiques, libellules, tritons et crapauds.

Puis, une visite au poulailler nous a familiarisés avec les poules et le coq. Nous les avons nourris et chouchoutés.

En guise d’apéritif, une dégustation de fleurs a ravi nos papilles.

Le pique-nique face aux montagnes a été un moment de bonheur suspendu.

L’après-midi, nous avons découvert le monde des abeilles et de la ruche. Nous avons goûté pas moins de 6 miels différents et du pollen.

Pour clore la visite, un moment de quartier libre a permis à tous de se promener sur le site écologique.

Bref, c’était une journée loin du tumulte et de la ville, pleine d’apprentissages riches et inoubliables sur la nature et le monde.

 

*Se dit des espèces vivantes propres à un territoire bien défini

Laura C.

20993919_1506655596094083_7180297539483039364_n21032818_1506655439427432_7775478620455243867_n