Visite aux Confluences

C’est à l’initiative et sous l’organisation minutieuse de Florian P, que nous, stagiaires de l’E2C de Vienne, sommes allés visiter le musée des Confluences à Lyon.
C’est donc le deuxième vendredi du mois d’avril 2017 à 10H, que l’aventure commence…

P1040767

10H – On apprend qu’il y a eu quiproquo sur le nombre de places réservées, il en manque une ! C’est l’un des formateurs, pour qui la sortie n’était pas une première, qui se sacrifie. Et un des stagiaires appelle pour prévenir d’un léger retard… Ça commence bien !
10H10 – Tout le monde est là, en voiture (louée) et c’est parti !
10H40 – Arrivés à Lyon, on longe les quais de Sâone direction le musée.
La Sucrière, le cube orange, Euronews… Les bâtiments défilent et les places de parking encombrées aussi.

10H55 – Enfin garés. Deux groupes se forment pour manger, les prévoyants et leurs sandwichs, puis les autres…

12H30 – L’heure des retrouvailles a sonné, petit débrief sur nos spots pique-nique respectifs, et GO musée.

12H40 – Entrée dans Confluences. Et plan Vigipirate oblige, passage du portique de sécurité, laborieux pour certains.
Une fois ce cap passé, c’est récupération des tickets d’entrée. Mais malheur, l’un de nous se voit refuser l’accès au sien, pour des raisons douteuses…
Après maintes négociations acharnées, le groupe se trouve de nouveau au complet.

13H – Spontanément, c’est en groupe qu’une première exposition sur la chaussure et son histoire nous est venue. Mais très vite, l’idée générale est de se séparer.

C’est alors à tour de rôle, suivant la logique du parcours ou en déambulant de façon insensée, que nous nous sommes lancés dans la visite des salles et de l’architecture du musée des Confluences…

DSC04428DSC04396DSC04422DSC04425

DSC04481

 

Nous nous sommes croisés, perdus, aperçus, cherchés, retrouvés.

15H45 – Une fois le tour terminé, c’est autour de notre formateur/chauffeur/accompagnateur que l’on se rassemble. Dans la voiture que l’on s’affale, et dans les bouchons que nous terminons cette journée…!

 

Les stagiaires de l’E2C de Vienne.

Les commentaires sont fermés.